Annulée en raison du coronavirus 

Jeudi 12 novembre

au CinéMovie à Berne

Sujet du film : Le droit et la morale

Résumé du film :

Marcel Marx, ex-écrivain et bohème renommé, s’est exilé volontairement dans la ville portuaire du Havre où son métier honorable mais non rémunérateur de cireur de chaussures lui donne le sentiment d’être plus proche du peuple en le servant. Il a fait le deuil de son ambition littéraire et mène une vie satisfaisante dans le triangle constitué par le bistrot du coin, son travail et sa femme Arletty, quand le destin met brusquement sur son chemin un enfant immigré originaire d’Afrique noire. Quand au même moment, Arletty tombe gravement malade et doit s’aliter, Marcel doit à nouveau combattre le mur froid de l’indifférence humaine avec pour seules armes, son optimisme inné et la solidarité têtue des habitants de son quartier. Il affronte la mécanique aveugle d’un Etat de droit occidental, représenté par l’étau de la police qui se resserre de plus en plus sur le jeune garçon réfugié. Il est temps pour Marcel de cirer ses chaussures et de montrer les dents

Annulée en raison du coronavirus 

Mercredi 14 octobre 2020

au Freies Gymnasium à Berne

Buffet sucré après le débat

Thème : La démocratie en danger

Intervenante : Peter Regliancien Chef du Service de renseignement suisse

Résumé du film :

Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Annulée en raison du coronavirus 

Mercredi 9 septembre

au CinéMovie à Berne

Thème : Expression et dictature

Intervenante : Karim Erard,  Enseignant à la DIVSSA

Résumé du film :

Lors de la dernière guerre mondiale, un officier allemand est loge chez un vieux monsieur et sa nièce. Amoureux de la France et de sa culture, l'officier leur rend visite chaque soir pour les entretenir de ses diverses réflexions. Mais les habitant opposent a leur locataire un silence détermine. Tel l'ouvrage de Vercors qui parut clandestinement en 1941, ce premier film de Melville fut conçu dans des conditions identiques sans autorisation du CNC. "C'était la première fois qu'on essayait d'ébranler les structures syndicales, omniprésentes et dictatoriales de la production française."

Annulée en raison du coronavirus 

Mercredi 24 Juin 2020

au CinéMovie à Berne

Thème : L'adaptation d’une œuvre littéraire au cinéma

Intervenante : Gion Capeder, Auteur et dessinateur

Résumé du film :

Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France. Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’hexagone. Le jeune Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l’ENA, est embauché en tant que chargé du “langage” au ministère des Affaires Étrangères. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il apprendre à composer avec la susceptibilité et l’entourage du prince, se faire une place entre le directeur de cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d’Orsay où le stress, l’ambition et les coups fourrés ne sont pas rares... Alors qu’il entrevoit le destin du monde, il est menacé par l’inertie des technocrates.

Annulée en raison du coronavirus 

Mercredi 13 mai 2020

au Freies Gymnasium à Berne

Buffet sucré après le débat

Thème : Liberté de parole de l’avocat et indépendance du juge

Intervenante : Bernard Gastinger, Magistrat

Résumé du film :

Paris, 1991. Franck Magne, un jeune inspecteur fait ses premiers pas à la Police Judiciaire, 36 quai des Orfèvres, Brigade Criminelle. Sa première enquête porte sur l’assassinat d’une jeune fille. Son travail l’amène à étudier des dossiers similaires qu’il est le seul à connecter ensemble. Il est vite confronté à la réalité du travail d’enquêteur : le manque de moyens, les longs horaires, la bureaucratie… Pendant 8 ans, obsédé par cette enquête, il traquera ce tueur en série auquel personne ne croit. Au fil d’une décennie, les victimes se multiplient. Les pistes se brouillent. Les meurtres sauvages se rapprochent. Franck Magne traque le monstre qui se dessine pour le stopper. Le policier de la Brigade Criminelle devient l’architecte de l’enquête la plus complexe et la plus vaste qu’ait jamais connu la police judiciaire française. Il va croiser la route de Frédérique Pons, une avocate passionnée, décidée à comprendre le destin de l’homme qui se cache derrière cet assassin sans pitié. Une plongée au cœur de 10 ans d’enquête, au milieu de policiers opiniâtres, de juges déterminés, de policiers scientifiques consciencieux, d’avocats ardents qui, tous, resteront marqués par cette affaire devenue retentissante : « l’affaire Guy Georges, le tueur de l’est parisien ».

Annulée en raison du coronavirus 

Jeudi 23 avril 2020

au Lichtspiel à Berne

Sujet du film : Choix et liberté de conscience

Résumé du film :

Retourné vivre chez ses parents, Chérif, la trentaine, peine à décrocher le concours d’infirmier. En attendant, il travaille comme vigile. Il réussit malgré tout les écrits de son concours et rencontre une fille qui lui plaît, Jenny… Mais au centre commercial où il travaille, il perd pied face à une bande d'adolescents désœuvrés qui le harcèlent. Pour se débarrasser d'eux, il accepte de rencarder un pote sur les livraisons du magasin. En l'espace d'une nuit, la vie de Chérif bascule... 

Annulée en raison du coronavirus 

Jeudi 5 mars

au CineClub à Berne

Thème : Comment se libérer de l’antisémitisme et du racisme ? 

Intervenant : Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général du CICAD.

Résumé du film :

D'après une histoire vraie.
Lycée Léon Blum de Créteil, une prof décide de faire passer un concours national d'Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Cette expérience va changer leur vie.

Mercredi 12 février 2020

au Freies Gymnasium à Berne

18h30 : Accueil et buffet dînatoire salé

19h30 : Film sous-titré en allemand

Buffet sucré après le débat

Thème : Pourquoi se libérer des idées reçues ? 

Intervenante : Clara Clivaz, Dr. en sciences du langage.

Résumé du film :

" Bonjour, lui dit le cancer, je suis votre cancer. Je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de faire un petit peu connaissance... ". Charles Faulque, écrivain alcoolique, en dépression et en perdition, reçoit la visite impromptue de son cancer. Mais, malgré la dérive de sa vie, l'écrivain

ne tient pas vraiment à la quitter. 

  • César : meilleur second rôle féminin pour Anne Alvaro

  • Etoiles d'Or du Cinéma Français  : Etoile d'Or du Scénario pour Bertrand Blier

  • Mostra de Venise : Label Europa Cinémas

Avant la projection du film, se tiendra notre

Assemblée Générale.

Nous vous attendons nombreux.

Un cocktail vous sera offert à la suite de l'Assemblée Générale.

Jeudi 23 janvier 2020

au Lichtspiel à Berne

Film sous-titré en allemand

Sujet du film : Conquête de la liberté

Résumé du film :

Pipe, valet de ferme, est maintenant à la retraite. Ayant gagné un appareil photo dans une fête, il s'enthousiasme pour la photographie et réalise un reportage sur les bouleversements progressifs de la ferme dans laquelle il avait travaillé pendant huit ans.

Kino-Jeunes scolaire

Séances destinées aux écoles